Portrait global de l’industrie

L’ORIGINE DU MOT « SPA »

Le toponyme « SPA » trouve son origine dans le bourg de Spa, en principauté de Liège, qui se développe comme centre thermal européen à partir du XVIe siècle.

Au XXe siècle, le toponyme « SPA » est devenu progressivement et internationalement un nom commun masculin comprenant différents sens. Il désigne de manière générique, une station thermale, une eau minérale, un bain à remous, un centre de remise en forme ou encore, un obstacle équestre particulier.

QU’EST-CE QU’UN SPA?

Il est primordial de comprendre qu’un spa n’est pas un bain à remous, ni un bain-tourbillon, ni un jacuzzi, mais bel et bien un établissement.

Si on s’arrête à comprendre son concept fondateur, on observe la généralisation d’une croyance selon laquelle SPA serait un ancien acronyme romain signifiant « Sana Per Aquam » ou « Sanitas Per Aquam » ou encore « Sanare Per Aquam ».

SANITAS PER AQUAM qui se traduit par « La santé par l’eau »

Il est primordial de comprendre qu’un spa n’est pas un bain à remous, ni un bain-tourbillon, ni un jacuzzi, mais bel et bien un établissement.

SPA : n. m. Établissement favorisant le bien-être des personnes dans un environnement propice à la détente, offrant comme activité principale une ou des thérapies par l’eau et un ou plusieurs soins professionnels dont au moins la massothérapie, offerts dans au moins deux salles de soins et comportant une aire de repos réservée à cet effet.*

* Définition selon la norme SPA BNQ 9700-040 du Bureau de normalisation du Québec (publiée en décembre 2010).

CATÉGORIES DE SPAS

Au Québec, voici les principales catégories de spas que l’on retrouve :

  • Spa de destination
  • Spa d’hôtel / Spa de villégiature
  • Spa de jour / Spa urbain
  • Spa nordique

 

Mais les différentes appellations suivantes sont utilisées partout dans le monde :

  • Health Spa
  • Spa médical esthétique
  • Spa médical de bien-être ou de prévention
  • Spa d’hydrothérapie
  • Spa dentaire
  • Spa du cheveu
  • Spa de maternité
  • Spa familial
  • Spa du sommeil
  • Beauty Salon Spa
  • Mineral Spring Spa
  • Cruise ship Spa
  • Airport Spa
  • Casino Spa
  • Home Spa
  • Ayurvedic Spa
  • Garden Spa
  • Fitness spa /Club Spa
  • Natural Mud Spa

STATISTIQUES

La tendance de l’heure…tourisme de mieux-être

Avec la tendance confirmée de la croissance du tourisme et de mieux-être et la vie moderne exigeante; remplie de défis et de contraintes au niveau de la santé, de la vie professionnelle et personnelle, la fréquentation des spas répond à une quête d’un meilleur équilibre de vie. Une récente étude démontre que le spa n’est plus un produit de luxe, mais fait maintenant partie intégrante de nos habitudes de vie.

La tendance veut que les gens prennent de plus en plus de conscience qu’ils sont malmenés par le stress, la performance, le niveau de productivité sans cesse croissant, de mauvaises habitudes alimentaires et postures, que l’équilibre entre le travail, famille et le temps pour soi est précaire.

Une industrie touristique d’expériences spa a fait son apparition en réponse à ce besoin, mais les types de services et de produits associés à l’expérience spa — surtout la qualité de service — est variable et souvent galvaudée.

En quelques décennies seulement, l’industrie du tourisme de mieux-être a connue une croissance soutenue à tous les niveaux. Les concepts de santé globale et de mieux-être ont beaucoup contribué à l’essor de ce marché. Les ressources et services relatifs à ces derniers font maintenant partie de notre quotidien. Pour confirmer cette tendance, lors de la troisième rencontre annuelle du Global Spa Summit, tenue en mai 2009, une enquête a démontré que le segment de la santé préventive représentait la plus grande opportunité d’affaires du futur (37 %).

L’étude la plus récente est celle réalisée par le CTC en 2006 et estimait à 72 000 le nombre de spas au monde, 2338 au Canada dont la majorité était situés en Ontario. Pour cette même année, cette industrie a généré également plus de 1.2 milliard de dollars de revenus.

Le Québec pour sa part représente un marché en pleine croissance puisque l’on ne compte que 390 établissements (16 % du marché) générant des revenus de 219 $ millions de dollars, soit 21 % des revenus totaux de l’industrie. Comme l’étude la plus récente date de 2006 et comme le marché a connu une croissance fulgurante depuis les dernières années.

Par contre, nous estimons qu’il y a environ 200 spas au Québec qui correspondent réellement à la définition d’un spa telle que décrite dans la norme Spa publiée par le BNQ en décembre 2010 i.e. :

SPA: n. m. Établissement favorisant le bien-être des personnes dans un environnement propice à la détente et offrant comme activité principale une ou des thérapies par l’eau et un ou plusieurs soins professionnels.

Il est clairement annoncé dans le domaine hôtelier que tout nouveau projet hôtelier doit obligatoirement inclure un SPA. Les grandes chaînes en font état d’ailleurs dans leurs plans de développement.